Bruxelles

La région de Bruxelles-Capitale pratique encore le soutien à l’investissement dans le photovoltaïque résidentiel. Lorsque vous investissez dans une installation photovoltaïque non subsidiée, amortissement et rentabilité s’opèrent par l’économie d’électricité que vous en retirez.

Lorsque vous bénéficiez, comme en région bruxelloise de certificats verts, ceux-ci constituent une aide financière complémentaire liée à une volonté :

Si le photovoltaïque s’est largement démocratisé, la région bruxelloise, pour bonne part constituée d’immeubles étagés eux-mêmes assortis d’obstacles et ombrages récurrents, amènent des coûts main d’œuvre et matériel d’accès plus importants en regard de puissances globalement restreintes. 

Par ailleurs, le rejet des excédants de production photovoltaïque sur le réseau bruxellois est globalement plus aisé à réguler. L’importante densité de population et d’entreprises est en effet favorable à trouver consommateur instantané dans un rayon proche dudit rejet. L’un dans l’autre, la région de Bruxelles-capitale a donc encore intérêt à soutenir le solaire photovoltaïque plus particulièrement.

Les certificats verts (CV), comment ça marche ?

certificat-vert

Pour aborder ce volet, considérons une installation de 4,5kWc capable de fournir :

Selon cet exemple, non subsidié, votre économie annuelle est de 1000 €/an.

Le fait d’y adjoindre, comme c’est encore le cas en région bruxelloise, des certificats verts vous donne accès pour une période de 10 ans, à un montant complémentaire de :

La valeur de ce CV, étant de l’ordre de 85€, la rentabilité annuelle de notre installation, subsidiée cette fois, devient : 1000 €/an +3 x 85= 1255€/an.

Le fait qu’il y ait moins de CV octroyés lorsqu’on passe au-dessus de 5kWc de puissance installée tient au fait que :

Pour plus d’informations sur le sujet, voir Brugel, le régulateur des marchés de l’électricité et du gaz en région de Bruxelles-Capitale : https://www.brugel.brussels/ 

Rentabilité après 2020 ?

La rentabilité « économie d’électricité + certificats verts » sera grevée d’une taxe, cohérente, liée à votre niveau d’autoconsommation.

Quelques ordres de grandeur-WALLONIE__FLANDRE_TRANSITION ENERGETIQUE.png

Pour la région de Bruxelles-Capitale, une redevance forfaitaire sur la puissance des panneaux, communément appelée « tarif prosumer » ou « prosumententarief », ne sera pas instaurée car toutes les installations de production sont équipées d’un compteur bidirectionnel permettant précisément de mettre fin à la compensation en se basant sur un comptage réel et effectif.

La distinction entre une taxe prosumer forfaitaire et une taxe proportionnelle peut être résumée comme suit :

  1. Un comptage basé sur les flux électriques réels offre au prosumer la possibilité d’orienter positivement son comportement, tout en permettant de rémunérer justement le réseau pour l’usage réel qui en est fait.
  2. Un tarif forfaitaire annuel, par contre, basé sur la puissance crête installée, ne tiendrait pas compte des productions ni des consommations réelles d’électricité et ne permettrait pas l’application de comportements et de gestions durables et efficaces.

Dans tous les cas, après 2020, toutes les régions auront intégré le principe d’autoconsommation comme outil d’un développement du renouvelable en ligne avec ses objectifs premiers !!

De ces exemples, il convient également de retenir que le prix de l’électricité non renouvelable est un paramètre lui-même évolutif. Ce prix, pour essentiel lié à des taxes est donc tenu à une stratégie et responsabilité politique globale !

Plus d’informations sur l’observatoire des énergies renouvelables « Apere » : https://www.apere.org/fr/observatoire-energies-renouvelables

Ces articles pourraient également vous intéresser

Cycle de vie

Comprendre le Photovoltaïque

D’intérêt tant pour les fabricants que pour les pouvoirs publics, la simplicité de la technologie photovoltaïque affiche un recyclage de plus de 90% de ses composants.

Lire l'article

Flandre

Comprendre le Photovoltaïque

Pas de prime, taxe prosumer d’application

Lire l'article
Retour a la base de connaissance